L’info-réseau CF2i

Info_reseauVous recherchez un poste, un collaborateur, un partenaire, un associé, une entreprise à reprendre, un repreneur… vous lancez votre entreprise, vous souhaitez proposer vos services….
 
CF2i vous propose de profiter de son réseau, avec un nouveau service de diffusion d’annonces et de mise en relation entièrement gratuit.
 
Ces annonces sont diffusées sur notre site dans la rubrique Actualités http://cf2i.fr/actualites/, avec reprise sur nos newsletters.
 
Vous publiez de manière anonyme, et nous assurons la mise en relation.
 
 
Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à nous contacter pour publier votre annonce.
 

Personne à contacter*

Fonction*

Adresse mail*

Téléphone*

Que recherchez-vous ? Que proposez-vous ?

Le BIM : où en sommes-nous ?

point bimLe BIM, vous en avez entendu parler, vous savez qu’il va falloir « y aller »…
Mais finalement, le BIM, qu’est ce que c’est ? Quand allez vous être réellement concernés? Et qu’est ce que ça va changer ?

 

Nous avons mené une étude, consulté les nombreux articles et sites plus ou moins spécialisés, avons interrogé des experts,  les représentants de la mission gouvernementale en charge du sujet… et nous vous livrons aujourd’hui une première synthèse.

 

Comme vous le constaterez, le sujet est vaste, et n’est pas totalement abouti : nous reviendrons donc régulièrement dessus pour préciser les différents volets et vous communiquer les informations importantes.

 

Le BIM, c’est quoi ?

Le BIM, au départ, c’est la Maquette Numérique du Bâtiment (Building Information Model), c’est-à-dire une maquette virtuelle d’un bâtiment, qui permet, un peu à la manière de l’industrie automobile, de simuler sa conception, sa réalisation, son exploitation, son vieillissement… et ceci sous de nombreuses dimensions (mécanique, thermique, financière, environnementale…)

Le terme est maintenant devenu un concept qui qualifie également des projets et des logiciels.

 

point bim

Un projet BIM est construit autour de ce principe de maquette, et met notamment en œuvre une organisation et des processus spécifiques :

  • Le principe est de collaborer sur une maquette commune à tous les intervenants (architectes, maîtres d’œuvre, bureaux d’études, entreprises…), sans le « sas » des échanges de fichiers.
  • L’objectif est le « BIM niveau 3 », c’est  le projet collaboratif où tout le monde accède et apporte sa contribution directement à une maquette unique
  • Actuellement, il y a souvent encore plusieurs maquettes : 1 pour la Maîtrise d’ouvrage (MOA), 1 autre pour la Maitrise d’œuvre (MOE), 1 troisième pour l’exécution…
  • Il y a également plusieurs organisations possibles pour intégrer/assurer la cohérence des différentes contributions à la maquette numérique : un « BIM manager » qui assure ce rôle transverse de manière indépendante, la prise en charge de ce rôle par la MOA,  par la MOE ou encore par un autre acteur….

 

Un logiciel BIM permet d’accéder à la maquette numérique et à toutes ses informations (géométrie du bâtiment, caractéristiques des matériaux…), et de travailler dessus dans le cadre d’un projet BIM :

  • C’est un logiciel 3D :
    • qui fonctionne avec des composants (un mur, une menuiserie…) portant les caractéristiques des différentes dimensions,
    • avec des fonctionnalités qui permettent de créer, modifier, exploiter la maquette numérique de manière cohérente,
    • qui communique avec d’autres logiciels BIM pour permettre à différents acteurs de travailler sur la même maquette (via échange de fichiers / accès direct). Le format « IFC » est actuellement le format de fichier retenu pour la maquette numérique. Le fichier ICF intègre la géométrie du bâtiment en 3D ainsi que toutes ses caractéristiques.

 

Où en est la mise en œuvre du BIM ?

  • Actuellement, moins de 10% des projets (principalement des grands chantiers) sont réalisés avec une organisation et des logiciels BIM. La trajectoire de mise en œuvre n’est pas encore clairement définie et se déroulera probablement sur une dizaine d’années.
    On a souvent entendu que le BIM serait obligatoire dès 2017 pour les marchés publics… c’est faux : en France, il n’y a pas d’obligation, c’est la MOA qui décide de mener un projet BIM. La mission gouvernementale a été très claire : le BIM sera mis en place par l’incitation, pas par l’obligation.
  • Différents travaux sont menés actuellement, comme des expérimentations sur des projets, des missions de réflexion, d’harmonisation, de travail sur le format IFC à faire évoluer pour améliorer les transferts, ou encore de recensement des logiciels qui permettront de travailler sur ces maquettes…

 

En conclusion

  • Il va falloir se préparer à cette transition, surtout si vous travaillez régulièrement sur des projets importants, avec des architectes, des maitres d’œuvre…
  • Cette transition va représenter un investissement : en logiciel, en formation (pour apprendre à utiliser les logiciels, mais aussi les principes de travail, de collaboration…), et en changement d’habitudes
  • Les logiciels BIM disposent également de fonctionnalités « natives » qui vont vous permettre de gagner du temps (accès à des bibliothèques d’objets, génération automatiques de vues et de nomenclatures, contrôles lors de modifications…)

Nouveautés OptiCoupe-V : importez en DXF et gérez les perçages !

La dernière mise à jour d’OptiCoupe-V (gratuite pour les licences OptiCoupe-V) vous permet de simplifier votre processus d’optimisation et de générer des plans de découpe prêts pour l’usinage des perçages.

  • Pour toutes les versions OptiCoupe-V : vous pouvez désormais importer vos pièces (rectangulaires ou non) directement à partir de fichiers au format DXF. OptiCoupe les encapsule dans des rectangles, puis optimise le débit rectangulaire.
  • Pour la version « OptiCoupe-V PP_Perçages »  : vous pouvez desormais gérer les perçages des pièces
    • en important les pièces  avec leurs perçages  lors de l’import DXF
    • ou en demandant à OptiCoupe d’ajouter des perçages aux pièces rectangulaires, une fois le débit optimisé
    • et d’exporter les pièces avec leurs perçages lors de l’export DXF

nouveaute1

Pour mettre à jour votre logiciel OptiCoupe :

  • si vous possédez une licence OptiCoupe-V : cliquez ici pour télécharger la mise à jour, et installez la (sans désinstaller la version précédente)
  • sinon, ou pour toute question, contactez nous

Découvrez OptiCoupe