Quel drone professionnel choisir en 2021 ?

S’équiper d’un drone professionnel

 

Entre le drone militaire et le drone loisir destiné au grand public, le drone professionnel est en train de devenir un équipement incontournable des entreprises, notamment dans le secteur du BTP. Il donne la possibilité de prendre de la hauteur en toute sécurité, offre des solutions techniques novatrices, efficaces et souvent économiques…

 

La réglementation européenne 2021 a assoupli son usage, notamment avec la « catégorie ouverte » (« A1 et A1 limitée ») pour les drones « légers ». Opérer dans cette catégorie nécessite une formation beaucoup plus accessible que celle de Télépilote de drone qui était requise jusqu’à présent. Les fastidieuses déclarations de vols ou autres demandes d’autorisations, autrefois indispensables, ne sont plus nécessaires. Seules les zones de restrictions pour raisons de sureté (aéroports, prisons, centrales nucléaires…) restent bien sûr interdites de vols.

 

Le drone professionnel qui permet de réaliser soi-même ses prestations d’inspection, de prise de vue (photo et vidéo), de relevé ou d’analyse est donc un équipement accessible à la majorité des entreprises en 2021

 

Alors, comment faire son choix de drone professionnel ? Et quels sont les meilleurs drones professionnels en 2021 ? Découvrez les bonnes questions à se poser avant de choisir un drone et notre sélection 2021 de drones professionnels. 

Comment choisir un drone professionnel ?

Parrot, DJI, Autel Robotics, Skydio…plusieurs grandes marques proposent aujourd’hui des drones destinés aux professionnels. Ces drones sont capables de réaliser différents types de missions, dans différentes conditions, et avec différents niveaux de performance.

Pour quels besoins ?

Comme toujours lorsqu’il s’agit d’acheter un équipement, Il faut d’abord bien identifier les besoins de l’entreprise :

  • Modélisation en 3D de l’enveloppe d’un bâtiment
  • Analyse thermique et diagnostic énergétique
  • Inspection visuelle d’ouvrage
  • Cartographie d’une large zone avec géoréférencement
  • Prise de vue aérienne…

Les caractéristiques du drone

Il faut ensuite analyser les caractéristiques du drone :

Le capteur photo

  • Le capteur doit impérativement être intégré à une nacelle afin de bénéficier d’une stabilisation mécanique.
  • La définition (mesurée en mégapixels), doit être suffisante pour permettre de bons résultats en photogrammétrie (modélisation 3D). 16 MPixels est un minimum.
  • Le zoom est surtout utile pour les missions d’inspections. Privilégiez surtout le zoom optique
  • Tous les drones actuels sont capables d’enregistrer des vidéos en définition 4K, ce qui est amplement suffisant pour un usage professionnel.

Le capteur thermique

  • Cantonnés aux drones hautes performances, le capteur thermique est un outil extrêmement efficace pour repérer des problèmes d’étanchéité, des fuites thermiques, des défauts sur les panneaux solaires ou les composants électriques…
  • Un capteur thermique « radiométrique » est capable d’enregistrer sur une photo les indications de température. Il est alors possible d’étudier et d’analyser à postériori les clichés avec un logiciel dédié.
  • La définition est une caractéristique essentielle du capteur thermique : 320×256 pixels permet d’obtenir des clichés thermiques de grande qualité.

Le poids

  • La nouvelle réglementation 2021 se base sur la notion de risque de la mission, directement corrélé au poids du drone engagé. Différents seuils ont été définis. Pour exploiter un drone dans la catégorie ouverte « A1 et A1 limitée », le poids du drone doit être inférieur à 500g.

La résistance

  • Il est indispensable pour un professionnel de disposer d’outils robustes et capables d’opérer dans des environnements parfois difficiles.
  • La résistance au vent est un critère primordial pour un drone. De même, la stabilité de vol évite d’avoir des photos floues ou des vidéos «remuantes»
  • Seuls quelques drones résistent à la pluie ou aux conditions extrêmes. Ces drones garantissent une utilisation relativement indépendante du facteur météo qui peut s’avérer limitant pour les autres drones. .

Les logiciels

  • Le planificateur de vol est un logiciel indispensable pour programmer la trajectoire du drone afin de réaliser une série de clichés qui permettra ensuite de modéliser en 3D le bâtiment ou la zone concernée.
  • Le logiciel de pilotage est la plupart du temps installé sur un smartphone couplé à une télécommande qui permet de piloter manuellement le drone. Pour certains drones, le planificateur de vol est intégré au logiciel de pilotage.

Le prix

  • Les drones sont souvent proposés en « pack » qui intègrent des batteries, des logiciels, ou d’autres accessoires… Les prix s’étalent entre 300 et plus de 6 000 €. Il faut bien prendre en compte l’offre logicielle ou les accessoires fournis, notamment le nombre de batteries.

 

 

Les meilleurs drones professionnels 2021

DJI AIR 2S

Les plus :

  • Drone globalement performant avec détecteur d’obstacles
  • Capteur photo de grande qualité

Les moins :

  • Pas de planificateur de vol pour faire de la modélisation 3D
  • Bien que compact, son poids lui interdit la catégorie A1 limitée

 

 

 

DJI Mini 2

Les plus :

  • Drone globalement performant avec détecteur d’obstacles
  • Poids plume et très compact

Les moins :

  • Pas de planificateur de vol pour faire de la modélisation
  • Le capteur photo est trop faible pour un usage professionnel

 

 

 

DJI Mavic 2 Enterprise Advanced

Les plus :

  • Drone haute performance avec détecteur d’obstacles
  • Capteur photo haut de gamme
  • Module RTK
  • Capteur Thermique radiométrique haut de gamme
  • Excellent rapport qualité/prix
  • Environnement logiciel complet

Les moins :

  • Ne résiste pas aux conditions extrêmes (Pluie, vents très forts)
  • Son poids relativement élevé ne lui permet pas d’évoluer en A1/A1 limité

DJI Mavic 2 Pro

Les plus :

  • Drone globalement performant avec détecteur d’obstacles
  • Capteur photo haut de gamme
  • Environnement logiciel complet
  • Bon rapport qualité/prix

Les moins :

  • Ne résiste pas aux conditions extrêmes (Pluie, vents très forts)
  • Son poids relativement élevé ne lui permet pas d’évoluer en A1/A1 limité

Parrot ANAFI

Les plus :

  • Résiste très bien au vent
  • Poids plume, compact
  • Environnement logiciel très complet
  • Bon rapport qualité/prix
  • Compatible avec la nouvelle réglementation A1/A1 limité
  • Nacelle orientable à 180°

Les moins :

  • Ne possède pas de détecteurs d’obstacles

 

Parrot ANAFI USA

Les plus :

  • Résiste très bien aux conditions extrêmes : Vent et pluie
  • Poids plume, compact
  • Environnement logiciel très complet
  • Capteur thermique performant
  • Bon rapport qualité/prix
  • Compatible avec la nouvelle réglementation A1/A1 limité
  • Nacelle orientable à 180°Coque endurcie

Les moins :

  • Capteur thermique non radiométrique
  • Ne possède pas de détections d’obstacles

Autel EVO II

Les plus :

  • Meilleur capteur photo du moment
  • Vidéo 8K
  • Environnement logiciel complet
  • Bon rapport qualité/prix
  • Détections d’obstacles 360°
  • Résiste bien au vent

Les moins :

  • Ne résiste pas à la pluie
  • Son poids relativement élevé ne lui permet pas d’évoluer en A1/A1 limité

 

Skydio 2

Les plus :

  • Meilleur système de détections d’obstacles du moment
  • Bon rapport qualité/prix
  • Idéal pour des vols en intérieurs

Les moins :

  • Ne résiste pas à la pluie
  • Son poids relativement élevé ne lui permet pas d’évoluer en A1/A1 limité
  • Capteur photo un peu juste pour la modélisation 3D

 

 

CF2i - Comparatif drones professionnels 2021

Conclusion

La plupart des drones de ce comparatif sont donc adaptés à un usage professionnel.

Au-delà du drone en lui-même, l’environnement logiciel est essentiel pour un usage professionnel. Ainsi, pour les fonctions de modélisation 3D par drone (photogrammétrie), les logiciels de l’entreprise suisse PIX4D (commercialisés par le groupe Parrot) sont incontestablement les plus performants.

Pour un professionnel qui cherche à utiliser un drone pour modéliser un ouvrage, un terrain ou une toiture, le package « drone Parrot + logiciel Pix4D » est donc le meilleur choix du moment. Pour réaliser des analyses thermiques tout en restant dans le cadre de la catégorie A1/A1 limitée, le choix se portera donc aujourd’hui sur le drone ANAFI USA

Avec la mise en place de la nouvelle règlementation, les drones vont devoir être certifiés à partir du 31 décembre 2022. Les évolutions des besoins et des technologies aidant, on peut s’attendre à une accélération du renouvellement des gammes et des modèles dans les 18 prochains mois.

CF2i vous accompagne pour vous équiper

CF2i vous propose des équipements (matériel et logiciel) adaptés à votre utilisation professionnelle.

Nos formations vous permettent d’être rapidement opérationnel pour réaliser vous-même vos inspections, relevés ou analyses en toute autonomie.

>>>> Voir notre offre « Drone pour l’inspection et le relevé« 

>>>> Voir notre offre « Drone pour l’inspection thermique« 

>>>> Voir notre offre « Drone pour les paysagistes« 

>>>> Voir notre offre « Drone pour l’industrie minière« 

ANAFI Ai, USA, Thermal, Work, Extented… le point sur la gamme des drones Parrot en juillet 2021

Parrot vient d’annoncer la commercialisation d’un nouveau drone professionnel, l’ANAFI Ai d’ici fin 2021. Comment se situe t’il dans la gamme ANAFI ? Vient il en remplacement d’autres drones ? CF2i fait le point sur les solutions disponibles en juillet 2021.

L’ANAFI Ai : un drone photo/vidéo prêt pour l’autonomie.

Le modèle Ai est un drone qui va bénéficier de fonctionnalités de pilotage avancées (à longue distance, avec obstacles, en autonomie…), d’une nacelle de prise de vue très performante (grande qualité, grande mobilité…), d’une connectivité rapide et sécurisée (4G, cryptage…), et enfin, de possibilités de développements spécifiques. L’ANAFI Ai trouvera certainement de nombreuses applications professionnelles s’appuyant notamment sur la photogrammétrie (reconstitution de volumes à partir de photos) et le vol en autonomie. Date précise et tarif de commercialisation encore inconnus.

L’ANAFI USA : le couteau suisse de l’US Army 

L’ANAFI USA est conçu pour les exigences de  l’armée américaine : rapidement opérationnel, furtif, sécurisé, polyvalent, très performant… Il embarque une caméra avec un zoom très puissant combinée à une caméra thermique. Il peut voler sans bruit, en intérieur comme en extérieur. Poussière, pluie, vent… rien ne lui fait peur. Conçu pour l’armée et les secouristes, le drone ANAFI USA peut également être utilisé pour l’inspection thermique pour les panneaux photovoltaïques par exemple.

L’ANAFI « classic » : photos, vidéos, inspection et modélisation 3D 

L’ANAFI est le modèle de base de la gamme. Doté d’une caméra de bonne qualité, il permet de réaliser des missions d’inspection, de prise de vue, de vidéo et de modélisation 3D avec un logiciel de photogrammétrie. Il est vendu en pack avec des batteries supplémentaires (Extented), ou en offre spéciale avec la première année du logiciel de photogrammétrie Pix4D Cloud (Work). Même s’il n’est plus mis en avant sur le site Parrot, il est toujours commercialisé, et constitue de notre point de vue une très bonne solution pour la majorité des applications professionnelles non thermiques.

L’ANAFI THERMAL : sorti de la gamme

La version avec caméra thermique n’est plus commercialisée. Les thermiciens pourront donc s’orienter vers le drone USA.

CF2i vous accompagne pour vous équiper

CF2i vous propose des équipements (matériel et logiciel) adaptés à votre utilisation professionnelle.

Nos formations vous permettent d’être rapidement opérationnel pour réaliser vous-même vos inspections, relevés ou analyses en toute autonomie.

>>>> Voir notre offre « Drone pour l’inspection et le relevé« 

>>>> Voir notre offre « Drone pour l’inspection thermique« 

>>>> Voir notre offre « Drone pour les paysagistes« 

>>>> Voir notre offre « Drone pour l’industrie minière« 

Janvier 2021 : la nouvelle réglementation européenne facilite l’utilisation des drones pour les professionnels

Les nouvelles règles

Depuis janvier 2021, une nouvelle réglementation européenne encadre les usages du drone, qui sont désormais classés en trois catégories, sans tenir compte du contexte du vol (professionnel ou loisir) :

  • La catégorie dite « Ouverte » regroupe les vols les moins dangereux. C’est cette catégorie qui va être utilisée pour une grande partie des vols de drones professionnels.
  • Les catégories « Spécifique » et « Certifiée » sont destinées à des vols potentiellement plus risqués (drones « lourds » et / ou conditions de vol particulières).

Pour utiliser un drone en Catégorie Ouverte :

  • Une simple attestation, validant un certain nombre de connaissances, permet de faire voler son drone en toute légalité. Même s’il faut un travail préparatoire pour passer le test de connaissance, il est sans commune mesure avec l’ancien examen qui s’avérait trop lourd et contraignant pour de nombreux professionnels.
  • Sous réserve de respecter certaines zones de restrictions (aéroports, centrales nucléaires, prisons …), aucune déclaration ou autorisation préalable n’est désormais nécessaire avant chaque vol.

L’utilisation des drones pour un usage professionnel

 

Les professionnels du bâtiment font partie des grands bénéficiaires de ces changements :

  • Les couvreurs et les charpentiers, pour inspecter les toitures rapidement et sans risque.
  • Les architectes, pour suivre l’évolution des chantiers et produire des modèles 3D des bâtiments extérieurs.
  • Les spécialistes du domaine de l’Energie (avec caméra thermique), pour repérer des problèmes d’étanchéité ou d’isolation, ou encore inspecter des panneaux photovoltaïques.
  • Les géomètres et les topographes, pour faire des relevés géoréférencés avec du matériel portable et performant.
  • Le monde de l’agriculture, pour diagnostiquer l’état des cultures en un temps record et de façon très localisée
  • Les professionnels des mines et carrières, pour réaliser de manière régulière et simple des relevés de cubatures.

Un équipement qui s’intègre aux logiciels CAO et BIM

Ces nouveaux usages sont notamment liés à l’utilisation de la photogrammétrie qui convertit les clichés aériens en un modèle numérique 3D sur lequel peuvent être prises des mesures de distance, de surface et de volume.

Ces modèles numériques peuvent être directement intégrés dans les logiciels de CAO / DAO / BIM comme AutoCAD, Revit, Archicad, SketchUp, Allplan, SEMA ….

Le drone va ainsi devenir un outil portatif du quotidien, qui prendra sa place dans la panoplie de nombreux professionnels

CF2i vous accompagne pour vous équiper

CF2i vous propose des équipements (matériel et logiciel) adaptés à votre utilisation professionnelle.

Nos formations vous permettent d’être rapidement opérationnel pour réaliser vous-même vos inspections, relevés ou analyses en toute autonomie.

>>>> Voir notre offre « Drone pour l’inspection et le relevé« 

>>>> Voir notre offre « Drone pour l’inspection thermique« 

>>>> Voir notre offre « Drone pour les paysagistes« 

>>>> Voir notre offre « Drone pour l’industrie minière« 

Drones pour les professionnels : ce qui change en 2021

Mise à jour juin 2021.

 

Réaliser une inspection, un relevé, une mesure thermique, accéder rapidement à des zones difficiles d’accès, y compris par temps froid… et sans monter sur une échelle ou une nacelle ? Une promesse qui peut intéresser de nombreux professionnels du bâtiment !

Tout le monde le connait désormais, il a fait son entrée dans le monde civil depuis quelques années, et avec 1 million d’exemplaires vendus à chaque Noël, il fera bientôt partie de notre quotidien… il s’agit bien sûr du drone.
Cet équipement, un peu comme les nacelles dans les 15 dernières années, va très certainement devenir un outil de travail pour certains professionnels du bâtiment (couvreurs, étancheurs, thermiciens…) et limiter les déplacements humains pour réaliser les travaux en hauteur.

Alors, en pratique, que peut faire un drone ? Quel investissement cela représente t’il ? Et au quotidien, à quelles contraintes est soumise une utilisation professionnelle de drone ?

Que peut faire un drone ?

Le drone a le grand avantage de pouvoir suivre une trajectoire et stationner très précisément, il est également très léger (entre 1 et 10 kg) et relativement robuste.

Il peut ainsi réaliser des travaux :

  • D’inspection : une caméra enregistre une vidéo et des photos qui peuvent également être retransmises en direct sur un écran déporté.
  • De prise de photos, de vidéo, et de modélisation 3D : un appareil prend une succession de clichés. Un logiciel de photogrammétrie réalise ensuite un assemblage des photos et reconstitue le bâtiment, la structure ou le terrain en 3D.
  • De relevé thermique, une caméra Infra Rouge mesure les températures et détecte les fuites thermiques et infiltrations.

Quand au « drone-robot » qui réalise des travaux, il a également fait son apparition avec différentes applications (transport, épandage…), mais son usage est encore limité, notamment par la règlementation.

 

Quels sont les pré-requis pour travailler avec un drone ?

drone travaux

Ici encore les choses ont beaucoup évolué.

La nouvelle réglementation européenne de janvier 2021 assouplit les conditions d’utilisation des drones pour intégrer les bénéfices de la solution en termes de sécurité.

Aujourd’hui, sous réserve de respecter les zones dites « sensibles » (aéroport, prisons, zone militaires, centrale nucléaires…) et à condition d’utiliser un drone léger (moins de 900 gr.) les vols de drones peuvent être réalisés dans les conditions suivantes :

  • Disposer d’une attestation de formation à l’usage des drones légers qui permet d’opérer en toute légalité y compris pour un usage professionnel. La formation « télépilote de drone professionnel » n’est donc plus nécessaire pour faire voler un drone professionnel.
  • Les vols en agglomération sont également possibles dans le cadre de la propriété privé et avec l’accord du responsable des lieux

 

Et sur le plan des investissements ?

© Robots&cie

Même si on trouve des drones « loisir » à moins de 50 € en grande distribution, tous ne sont pas destinés à une utilisation professionnelle, notamment en raison de la qualité de prise de vue, et de la stabilité. Il faut également disposer d’un puissant logiciel de photogrammétrie pour convertir les photos en modèle 3D exploitable.

Un équipement en drone nécessite donc un investissement financier et en formation :

  • Entre 1 000 et 5 000 € HT environ pour le matériel (drone « professionnel » + caméra + logiciels « de base »…)
  • Entre 1 500 et 2 000 € / an en licence logiciel de photogrammétrie
  • Entre 1 et 5 jours de formation

 

En synthèse

Pour une utilisation professionnelle de drone :

  • Une simple attestation de formation suffit pour les vols en Catégorie Ouverte.
  • Plus de démarches administratives nécessaires avant chaque vol
  • Un investissement financier qui peut être rapidement amorti
  • Une formation recommandée pour la prise en main de l’équipement

Cet équipement est aujourd’hui devenu beaucoup plus accessible, tant sur le plan de l’investissement que des contraintes de vol.

 

Les bénéficesLes limites
  • Rapidité et coût d’intervention (1 seul homme sans matériel « lourd »)
  • Large plage d’intervention (temps froid possible, accès difficile)
  • Image de l’entreprise
  • Développements de prestations pour le compte de tiers
  • Les zones de restriction de la région à étudier avant l’acquisition du drone
  • Un minimum de formation pour être opérationnel en toute légalité

CF2i vous accompagne pour vous équiper

CF2i vous propose des équipements (matériel et logiciel) adaptés à votre utilisation professionnelle.

Nos formations vous permettent d’être rapidement opérationnel pour réaliser vous-même vos inspections, relevés ou analyses en toute autonomie.

>>>> Voir notre offre « Drone pour l’inspection et le relevé« 

>>>> Voir notre offre « Drone pour l’inspection thermique« 

>>>> Voir notre offre « Drone pour les paysagistes« 

>>>> Voir notre offre « Drone pour l’industrie minière« 

>>>> Contactez nous pour une étude de votre potentiel de vol, des informations ou un devis