Janvier 2021 : la nouvelle réglementation européenne facilite l’utilisation des drones pour les professionnels

Les nouvelles règles

Depuis janvier 2021, une nouvelle réglementation européenne encadre les usages du drone, qui sont désormais classés en trois catégories, sans tenir compte du contexte du vol (professionnel ou loisir) :

  • La catégorie dite « Ouverte » regroupe les vols les moins dangereux. C’est cette catégorie qui va être utilisée pour une grande partie des vols de drones professionnels.
  • Les catégories « Spécifique » et « Certifiée » sont destinées à des vols potentiellement plus risqués (drones « lourds » et / ou conditions de vol particulières).

Pour utiliser un drone en Catégorie Ouverte :

  • Une simple attestation, validant un certain nombre de connaissances, permet de faire voler son drone en toute légalité. Même s’il faut un travail préparatoire pour passer le test de connaissance, il est sans commune mesure avec l’ancien examen qui s’avérait trop lourd et contraignant pour de nombreux professionnels.
  • Sous réserve de respecter certaines zones de restrictions (aéroports, centrales nucléaires, prisons …), aucune déclaration ou autorisation préalable n’est désormais nécessaire avant chaque vol.

L’utilisation des drones pour un usage professionnel

 

Les professionnels du bâtiment font partie des grands bénéficiaires de ces changements :

  • Les couvreurs et les charpentiers, pour inspecter les toitures rapidement et sans risque.
  • Les architectes, pour suivre l’évolution des chantiers et produire des modèles 3D des bâtiments extérieurs.
  • Les spécialistes du domaine de l’Energie (avec caméra thermique), pour repérer des problèmes d’étanchéité ou d’isolation, ou encore inspecter des panneaux photovoltaïques.
  • Les géomètres et les topographes, pour faire des relevés géoréférencés avec du matériel portable et performant.
  • Le monde de l’agriculture, pour diagnostiquer l’état des cultures en un temps record et de façon très localisée
  • Les professionnels des mines et carrières, pour réaliser de manière régulière et simple des relevés de cubatures.

Un équipement qui s’intègre aux logiciels CAO et BIM

Ces nouveaux usages sont notamment liés à l’utilisation de la photogrammétrie qui convertit les clichés aériens en un modèle numérique 3D sur lequel peuvent être prises des mesures de distance, de surface et de volume.

Ces modèles numériques peuvent être directement intégrés dans les logiciels de CAO / DAO / BIM comme AutoCAD, Revit, Archicad, SketchUp, Allplan, SEMA ….

Le drone va ainsi devenir un outil portatif du quotidien, qui prendra sa place dans la panoplie de nombreux professionnels

CF2i vous accompagne pour vous équiper

CF2i vous propose des équipements (matériel et logiciel) adaptés à votre utilisation professionnelle.

Nos formations vous permettent d’être rapidement opérationnel pour réaliser vous-même vos inspections, relevés ou analyses en toute autonomie.

>>>> Voir notre offre « Drone pour l’inspection et le relevé« 

>>>> Voir notre offre « Drone pour l’inspection thermique« 

>>>> Voir notre offre « Drone pour les paysagistes« 

>>>> Voir notre offre « Drone pour l’industrie minière« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>